FERNANDO GUIMARÃES, ténor

Le ténor portugais Fernando Guimarães obtient ses premiers diplômes de chant à Porto, dans la classe d’Antonio Salgado, avant de remporter des prix dans les concours les plus prestigieux de son pays, tels le Concurso Nacional de Canto Luísa Todi (2007) et le Young Musicians Award (2007). En tant que lauréat du concours L’Orfeo International Singing Competition, il incarne le rôle titre de l’opéra de Monteverdi à Mantoue et à Budapest pour le 400e anniversaire de sa création.

À l’opéra, Fernando Guimarães chante les rôles d’Almaviva dans Le Barbier de Séville de Rossini, Ferrando dans Così Fan Tutte, Don Ottavio dans Don Giovanni et Don Basilio dans Les Noces de Figaro de Mozart, Jaquino dans Fidelio de Beethoven; Nencio dans L’Infedeltà Delusa de Haydn (Le Parlement de Musique, dir. Martin Gester); Ippolito dans La Spinalba de F. A. de Almeida; Testo dans Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de Monteverdi, etc. Récemment, il a fait ses débuts au Teatro Nacional de S. Carlos dans le rôle de Monostatos dans La Flûte Enchantée de Mozart, ainsi qu’à l’Auditorium Principal de la Fondation Gulbenkian comme soliste dans la Paukenmesse de Haydn, sous la direction d’Erwin Ortner.

En 2008 et 2009, il participe à l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay (Trionfi Sacri, dir. Jean Tubéry, et Une soirée chez Mozart, dir. Martin Gester). En décembre 2008, il est soliste dans la Messe en Do de Beethoven avec l’orchestre polonaise Sinfonia Varsovia, sous la direction de Marc Minkowski. Il a chanté en soliste dans la Passion selon Saint Mathieu (J.S. Bach) avec le choeur et l'orchestre Gulbenkian (dir. Michel Corboz) et les Vêpres de Monteverdi avec L’Arpeggiata et Christina Pluhar. Il a également participé à une tournée européenne avec l’Ensemble Diderot (cantates de Bruhns, Eberlin et Telemann) et a chanté le rôle de Lucano dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi en Russie et Lithuanie. Il compte aussi deux enregistrements avec l’ensemble belge Clematis et Leonardo García Alarcón (autour de la musique profane de Mathieu Romero et des cantates de Gerg Böhm).


ESTHER LABOURDETTE, soprano
ANNIE DUFRESNE, soprano
LISANDRO NESIS, ténor et direction artistique
FERNANDO GUIMARÃES, ténor
ANICET CASTEL, basse et mise en scène

CHRISTOPH SOMMER, théorbe
JEAN-CHRISTOPHE REVEL, orgue et clavecin
LUCIANA ELIZONDO, viole de gambe
DELPHINE-ANNE ROUSSEAU, violon baroque
CÉCILE DÉSIER, violon baroque
VINCENT LIÈVRE PICARD, haute-contre
DANIELL FOURIE, contre-ténor
ROMAIN BOCKLER, baryton
PAUL-HENRY VILA, basse
DELPHINE CADET, soprano
DIEGO SALAMANCA, théorbe